Promenade au petit matin

Rédaction de Domitille, élève en 6ème

Un matin de printemps, je me promène dans la campagne encore endormie. Seuls les rayons du soleil lui donnent vie. Mais peu à peu, tout semble s’éveiller.Dans ce brouillard dense, je marche sur la route. J’entends les oiseaux gazouiller, puis prendre leur envol. La rivière qui coule lentement me chante une chanson. Le soleil, paresseux, a du mal à s’éveiller, mais ses rayons naissants percent délicatement la nuit mourante.

Marchant d’un pas vif, me voilà déjà devant le château de Monsieur Lupin, qui me semble aujourd’hui s’être envolé dans la brume du matin. Seuls les donjons se dressent hors de cette mer de coton. Les chiens de garde se montrent comme de terrifiants dragons.

J’achève ma promenade alors que le soleil éclatant dans ce ciel bleu chasse le brouillard pour enfin éclairer cette campagne fleurissante de mille couleurs. Et je rentre à la maison, le cœur en fête ; les saisons, telles des artistes, me dessinent chaque jour ma chère campagne selon leur humeur.